Le mot de la semaine: Wiki

Wiki, à ne pas confondre avec Wikipedia (qui est un type de Wiki), est le nom donné à un site web dont le contenu des pages et des articles est modifiable par les visiteurs du site, une sorte de travail collaboratif à l’échelle du Web et de la planète.

Le mot a été utilisé pour la première fois par un informaticien qui a créé un site consacré à la programmation appelé WikiWikiWeb, en 1995, et il a été repris depuis par des centaines de sites. Il signifie « rapide » en hawaïen, même si certains le traduisent comme l’acronyme de « What I Know Is ». Il s’agit d’un type de plateforme que l’on peut installer sur un serveur de site web. Les visiteurs peuvent avoir différents niveaux de droits sur la modification du Wiki, certains Wikis demandent de créer un compte utilisateur et d’autres sont ouverts à tous.

Le plus connu de ces sites est Wikipedia, mais il en existe beaucoup d’autres, notamment concernant le numérique. Ici, un exemple de Wiki dirigés aux documentalistes, certaines universités ont leur Wiki (comme par exemple le wiki de l’Université René Descartes, ou celui de l’INSA de Lyon (Institut National des Sciences Appliquées).

Le mot de la semaine : OCR

Pour coller à l’actualité des formations proposées au Lycée Franco Mexicain concernant le numérique, le mot de cette semaine est « OCR »  (qui d’ailleurs est encore un acronyme plus qu’un mot), pour « Optical Character Recognition », ou, dans la langue de Molière, Reconnaissance Optique de Caractères.

Il s’agit de pouvoir, à partir d’une image, en extraire le texte sous forme de caractères que l’on peut ensuite copier et coller dans n’importe quel programme de traitement de texte. Cela permet de s’économiser des heures et des heures de saisie informatique, notamment pour récupérer des textes de livres qui ne sont pas disponibles en format numérique sur internet. Il y a des limitations techniques, bien sûr, aucun programme ne donne 100% de réussite mais la technologie a beaucoup évolué ces dernières années.

Le matériel nécessaire est un scanner et un ordinateur, quant aux logiciels, ils existent sous licence gratuite ou payante, et même certains sites internet proposent maintenant d’effectuer cette tâche (avec certaines limitations cependant, en nombre de pages gratuites par jour ou par compte).

Une formation est proposée au lycée sur ce thème la semaine du 12 décembre, dirigée aux collègues qui veulent produire des documents numériques de qualité et aussi pouvoir retoucher des textes sans passer par l’étape toujours ingrate de la saisie du texte entier sur ordinateur. Elle est incluse dans une formation de trois heures sur la production de documents numériques de qualité.

Le contenu de la formation est présentée ici sur la plateforme pédagogique du LFM. Cette page contient tous les liens nécessaires pour télécharger les programmes gratuits ainsi que des guides d’utilisation de ces programmes.

Aussi, j’ai découvert depuis peu des sites internet qui permettent de transformer une image en texte que l’on peut ensuite copier-coller et qui donc évitent l’installation d’un programme sur son ordinateur (mais nécessitent une connexion internet). Par exemple, cette page: Free Online OCR ou encore Free OCR (beaucoup de ces sites sont en anglais, il est encore difficile de trouver des sites francophones de reconnaissance de caractères).

Tutoriel: KeepVid

KeepVid.com est un site internet qui permet de télécharger une vidéo d’un site internet comme Youtube, Vimeo, DailyMotion, et bien d’autres sites de vidéos en « streaming« . Cela permet d’avoir une copie de la vidéo que l’on peut ensuite projeter en classe ou partager avec les élèves, cela même si la connexion internet de la classe est lente, voire inexistante.

La liste des sites supportés se trouve dans la partie « FAQ » (Frequently Asked Questions) du site KeepVid.com. Il existe différents programmes que l’utilisateur peut installer sur son ordinateur pour ensuite télécharger des vidéos d’internet, mais l’utilisation d’un site comme celui-ci évite cette installation et permet d’économiser de l’espace sur le disque dur, et pour les élèves, cela évite une installation supplémentaire sur leur ordinateur.

Les vidéos sont téléchargeables dans différents formats, mp4, flv, wmv, et proposées dans différentes tailles, et donc différents niveaux de qualité. Le choix se fait avant le téléchargement, en fonction de l’utilisation qui sera faite de la vidéo (projection sur grand écran en classe, partage avec les élèves par l’intermédiaire d’une plateforme, etc..).

Le Tutoriel KeepVid.com est un tutoriel en deux pages, l’utilisation du site étant relativement simple, sur un exemple de téléchargement d’une vidéo de Youtube.