La Web Radio du LFM et Classesnumeriques.net

Durant la fête des Arts au Lycée Franco Mexicain de Mexico, nos élèves de 2nde9, reporters en herbe, ont eu l’occasion de recevoir les conseils de M. Ceunebroucke, animateur de la Web Radio du LFM (et professeur de Sciences Économiques et Sociales à ses heures pas perdues pour tout le monde).

Les reporters des activités du jeudi 23 mars ont donc eu accès à un matériel professionnel d’enregistrement, puis avec l’aide de l’animateur du club, ont pu monter une courte émission de quelques minutes contenant diverses interviews réalisées ce jour.

C’est donc l’occasion de présenter rapidement ce club animé tous les jeudis midi de 13h30 à 14h30 par M. Ceunebroucke, club qui, pour la première fois au LFM depuis longtemps, a pour but d’apprendre aux élèves à préparer une interview, l’enregistrer, éditer la piste sonore obtenue et finalement la mettre à disposition de tous en streaming sur internet.

Ce club a commencé en septembre 2011 (avec l’arrivée de son animateur au Lycée) et classesnumeriques.net lui souhaite le meilleur développement possible !

Le mot de la semaine: PageRank

PageRank est le nom d’un composant de l’algorithme utilisé par le moteur de recherche Google pour classer les sites internet selon leur popularité.

Cet algorithme, inventé par Larry Page, un des deux cofondateurs de Google (et aujourd’hui milliardaire) prend en compte plusieurs éléments dont: le nombre de liens entrants et sortants, le nombre de connections sur le site (au niveau statistique), le nom de domaine (le nom après le « www » d’un site internet), ainsi que les « ancres » contenues dans la page (les « ancres » sont des repères informatique sous forme de liens qui ne pointent pas vers un site extérieur mais vers un paragraphe d’une même page).

Quelques principes de bases permettent à un site internet d’améliorer son « PageRank »: le nombre de liens qui pointent vers le site depuis des sites extérieurs, et si ces liens viennent de pages déjà elles-même bien classées.

Il est intéressant de remarquer que pour Google, le Web est un immense Graphe Orienté (et oui, ceux-là même que l’on étudie en Terminale ES spécialité maths !!) dont les sommets sont toutes les pages internet et les branches du graphe sont les hyperliens entre elles (ci-dessous une image d’un graphe orienté comme ceux étudiés en Tle ES spé maths, avec son énoncé):

Pour ceux que cela intéresse, Wikipedia nous dit que « Le PageRank est alors simplement la probabilité stationnaire d’une chaîne de Markov, c’est-à-dire un vecteur de Perron-Frobenius de la matrice d’adjacence du graphe du Web » !! Facile non ? Et là, par exemple, je viens d’augmenter le PageRank de Wikipedia (qui n’en pas vraiment besoin…) en créant ce lien depuis le site www.classesnumeriques.net, car notre site a un bon PageRank (il arrive premier lors d’une recherche avec les mots clés « classes » et « numériques »).

Deux liens intéressants pour ceux qui veulent en savoir plus:

Comment fonctionne Google, de M. Eisermann, de l’Université de Grenoble (PDF)

Comment Google attribue un score à une page Web.

Que la fête commence !

La Fête des Arts du LFM a eu lieu du mardi 20 mars au samedi 24 mars au Lycée Franco Mexicain de Mexico et les élèves de Seconde 9 y ont participé activement dans le cadre d’un projet « Reporters en herbe ».

Tout le contenu du projet est décrit sur cette page et vous y trouverez aussi les très nombreuses productions des élèves (reportages, photographies, vidéos, etc…).

Ce projet fut aussi l’occasion de produire une mémoire de cet évènement important pour la communauté du LFM et pour les futures Fêtes des Arts que nous espérons nombreuses !!

Le mot de la semaine: Flux RSS

Les flux RSS se trouvent partout, quasiment tout site internet d’information possède son propre flux RSS (ou plusieurs) qui sont en fait des fichiers informatiques dont le contenu est modifié automatiquement selon les actualisations du site.

Par exemple, les flux RSS du site Eduscol, que vous pouvez lire dans la colonne de droite du site classenumériques.net (en descendant la page).

On reconnait les flux RSS par leur icône orange caractéristique. Pour s’abonner à un flux RSS et pouvoir le lire, il faut un « agrégateur », ou « lecteur » de flux. Un agrégateur peut être  directement un site en ligne (Netvibes par exemple), il peut être intégré à un site internet (comme sur le site classesnumériques.net), certains sites de comptes email (Yahoo, Google, etc..) permettent de lire des flux RSS tout en consultant ses emails.

Quasiment tous les navigateurs internet (Google Chrome, Firefox, Safari, Internet Explorer, etc..) admettent l’installation de lecteurs de flux. Ainsi à chaque fois que vous ouvrez votre navigateur internet, quelle que soit la page que vous vouliez consulter, une barre latérale (ou à un autre endroit de la fenêtre) se met à jour automatiquement avec les derniers contenus du flux auquel vous êtes abonné.

Aussi, vous pouvez installer un « widget » sur votre écran d’ordinateur pour lire des flux, cela est très pratique notamment car on a accès à des informations actualisées simplement en allumant son ordinateur. Enfin, la plupart des téléphones portables de dernière génération possèdent des lecteurs de flux intégrés.

Le podcasting (qui fera l’objet d’un prochain mot de la semaine) est aussi une forme de flux RSS. À noter, RSS signifie RDF Site Summary, et si vous voulez en savoir plus sur ces initiales, cliquer ici.

Evitez la pagaille lors de la collecte de devoirs numériques !

Quelle belle idée vous avez eu de demander à vos élèves de vous envoyer un devoir maison sous forme numérique ! Cela va vous permettre de préparer un tutoriel sur « Comment corriger des copies sous forme numérique », tout en vous mettant dans la peau des correcteurs du bac sur qui cette expérimentation finira par tomber, surtout dans le réseau AEFE où la dématérialisation des copies avance à grand pas, notamment en Asie.

Les copies ont été déposées sur moodle ou envoyées par email selon la procédure choisie. Les problèmes comment alors : pour corriger les copies, l’enseignant a besoin de les télécharger dans son disque dur… et là damned ! Tous les devoirs s’écrasent les uns sur les autres… car ils ont tous le même nom ! du genre : DM3 ! Votre ordinateur va peut-être spontanément générer des DM3_1, DM3_2, etc… Il ne vous reste plus alors qu’à ouvrir chaque copie en espérant que les élèves aient mis leur nom à l’intérieur… ce qui n’est pas sûr… car pour eux, l’email servait d’identifiant.

Mais la solution existe ! Exigez que les élèves nomment leur devoir sous la forme suivante : NOM_Initiale prénom_Titre du devoir en évitant les accents et autres signes parfois mal acceptés dans les noms de document. Ce qui pour votre serviteur donne ESTRADE_S_DM3.

Les avantages : modalité facile à retenir; les devoirs téléchargés sont tous identifiables sans les ouvrir; ils sont classés alphabétiquement dans le dossier DM3 ouvert par le professeur dans son disque dur. Et franchement, l’enseignant a autre chose à faire que de renommer chaque devoir envoyé.

Stage : A l’heure de l’école du socle construire un enseignement spiralaire en Histoire-Géographie

Une petite parenthèse a priori sans lien avec ce site si ce n’est qu’un de ses deux animateurs y participent. Votre serviteur est en effet en stage de 3 jours sur le thème de l’enseignement de l’histoire-géographie de l’école au lycée dans une perspective spiralaire. Là où les TUICs rentrent en jeu, c’est lorsque vous saurez que ce stage a lieu loin de Mexico, à Rio, et que classesnumeriques.net va servir de trait d’union entre les 3 collègues présents au stage et le reste de l’équipe.

L’AEFE pour laquelle nous travaillons organise un important plan régional de formation pour les collègues du réseau, par zone géographie. Ce stage accueille donc des collègues de Rio, Sao Paulo, Brasilia, Bogota, Cali, Quito, La Havane, San Salvador, Très Rios, Tegucigalpa, Managua, Assomption, Saint-Domingue, Caracas et Guadalajara. Ils ne se connaissant pas encore, mais vont travailler pendant trois jours sous la conduite de Michel Héron, qui est l’IA-IPR en Histoire-Géographie à l’Agence. Le programme du stage, ambitieux, est présenté ici.

Les productions des stagiaires de Mexico seront mis en ligne au fil de la semaine sur cette page.

Occasion de décloisement et de mise en commun de pratiques, surtout pour les collègues venant de petits établissements, les stages sont l’occasion de rencontres qui débouchent sur des fructueux échanges et des projets. Ils sont une source aussi de motivation pour les professeurs participants qui, de retour dans leur établissement, sont en charge de la diffusion des informations auprès des équipes pédagogiques. Alors oubliés le décalage horaire et les températures tropicales et à mon clavier à partir de demain.

Algorithmique et Géométrie Analytique

La géométrie analytique, que l’on commence à utiliser sérieusement en Seconde, permet une utilisation intéressante de l’algorithmique, notamment des formules de racine, de puissance, et des tests. Cela permet un réinvestissement de l’algorithmique déjà abordée au début de l’année dans l’introduction des fonctions.

En effet, il est facile de demander aux élèves de produire un algorithme calculant une valeur approchée de la longueur d’un segment ou des coordonnées de son milieu, connaissant les coordonnées des extrémités du segment. [+]

Mots dans les nuages

Proposer une page de garde originale dans une présentation qui reprend les mots les plus utilisés ? Fabriquer à partir de mots clefs un nuage de mots ? C’est ce que réalise en quelques secondes le site wordle.net. très simple d’utilisation. Des modèles de nuages de mots vous sont proposés et vous pouvez les modifier à l’envie en faisant varier orientation des mots, couleurs, police et forme du nuage. Pour obtenir le mot, sélectionner dans le menu « Create ».

Il suffit alors par exemple de rentrer l’adresse du blog ou site internet à partir duquel on souhaite effectuer le nuage de mot. On peut également entrer une liste de mots clefs. Si vous souhaitez faire appraître des expressions composées de plusieurs mots, il faudra écrire l’expression en remplaçant les espaces entre les mots par des tirets ou des points. L’excellent blog « L’atelier de l’Astrolable » propose un tutoriel efficace pour plus d’informations.

Je ne résiste pas à vous présenter des nuages obtenus en quelques secondes en entrant l’adresse internet su site du journal Le Monde en date du 4 mars.

Et pour le plaisir des formes, quelques propositions pour classes numériques.net

A vous de jouer !

Le mot de la semaine : Baidu

Peu connu en Europe ou en Amérique, Baidu est pourtant le moteur de recherche dominant en Chine, où près des 3/4 des entrées transitent par lui, le reste du marché revenant à l’incontournable google. Les règles de référencement restent quelque peu obscures. La priorité est donnée aux sites en mandarin ou se terminant par .cn. Vérification faite en tapant « classes numériques »… pas de trace de notre blog préféré!

En comparant avec yahoo ou google, on n’obtient évidemment pas les mêmes résultats! Autant vous dire que Vincent n’est pas prêt à laisser tomber le Japonais pour se mettre au Mandarin.

Plus sérieusement, on évoque du côté de Baidu un développement d’un media social de type facebook inaccessible jusqu’à présent pour les presque 500 millions, oui 500 millions d’internautes chinois. Même si on l’imagine bien de nombreux utilisateurs ont su contourner la censure.

Baidu a également développé son propre navigateur Internet qui est à la peine face à Internet Explorer qui représenté plus de 85% des parts de marché, devant Google chrome. Quelques articles en complément sur Baidu : les critères de référencement, les liens avec Facebook, le nouveau navigateur concurrent d’inter explorer en Chine.

« Reporters en ligne » pour la fête des Arts

Chandeleur oblige, c’est autour de quelques crêpes que le projet « Reporters en ligne » est finalisé. A l’occasion de la Semaine des Arts, de la Culture, de la Presse, et de la Francophonie, nous faisons d’une pierre quatre coups! L’idée est simple, faire des nos élèves de seconde les reporters en direct de cette semaine riche en événements. En mobilisant leurs compétences écrites et orales et en utilisant leur ordinateur portable, ils vont réaliser en direct des reportages sur les événements festifs et culturels organisés dans l’établissement! L’idée est ensuite de mettre ces productions  à disposition de la communauté scolaire au fur et à mesure de la journée. Les formes des productions sont imposées par les enseignants, l’utilisation de la vidéo étant réservée à la journée festive du samedi! Tous les détails sont présentés ici.

Les productions seront visibles dès le 20 mars au soir.