Développer l’oral

 

Premières vagues d’ateliers qui proposent de croiser bilan d’un an d’activités numériques et compte-rendu du stage COTICE de Quito. 4 collègues (Français, FLE, Anglais et Histoire-Géo) échangent autour de leurs interrogations sur l’intégration des TUICs dans leur pédagogie. Comme souvent lors de tels ateliers, les interrogations fusent, et des sujets non prévus sont abordés, notamment la question de la veille, de la recherche, de la qualité des outils techniques, etc… Les échanges se sont articulés autour du schéma heuristique suivant. Dans les semaines qui viennent, des tutoriels sur freemind, netvibes, l’évaluation de l’oral, des pistes de progression seront à construire. On avance! Le schéma heuristique suivant est la trace écrite de cet atelier, avec des liens vers les sites ressources.

Les attentes portent sur les moyens de modifier les pratiques, notamment en langue française. Comment travailler l’oral de manière individuelle grâce aux TUICs. C’est entendu, la diversité des dispositifs joue un rôle : on ne peut pas faire la même chose dans une seconde numérique et dans une classe où l’on a seulement accès à l’ordinateur une heure ou deux par mois.  Cependant, on peut réfléchir à intégrer deux dimensions pour la mise en place de pratiques innovantes. D’un côté, la diffusion de supports sonores (podcasting) aux élèves, extraits d’émissions sonores, passage de cours, productions d’élèves déjà réalisées; par ailleurs, la production par les élèves de supports sonores. Les dossiers du café pédagogique sur l’oral, d‘éduscol, de l’Académie de Besançon sur la baladodiffusion offrent les pistes de base pour ce travail. La liste des logiciels mobilisés est limitée : audacity pour l’enregistrement, vlc pour la lecture, real player converter pour les conversions de format ou convert on line, keepvid pour aspirer les sites, freemind pour construire des cartes heuristiques dans le cadre de cours dialoguer. Côté tutoriel, on peut s’appuyer sur ceux déjà réalisés de audacity et moodle (pour la récupération des fichiers produits par les élèves); reste à travailler ceux de freemind par exemple. Deux interrogations demeurent. Tout d’abord, la nécessité d’intégrer dans l’évaluation de l’oral la qualité technique du support, ce qui rend indispensable, au moins en classe numérique, d’exiger l’achat d’un micro-casque, même simple, en préférant la terminaison doré à celle argenté moins bonne conductrice de son. Deuxièment, la nécessité de construire une progression dans les exercices oraux proposés, progression à construire au moins par équipe, si ce n’est par niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>