Un petit guide des logiciels libres

Heckert_GNU_white.svgUne belle ressource en ligne pour tous les adeptes des logiciels libres. L’académie de Grenoble vient de mettre en ligne un petit guide des logiciels libres à utiliser sans modération et téléchargeable ici.. Dominique BOUGAREL propose, après une webographie très utile, une présentation des principaux logiciels libres utiles à tout formateur ou apprenant. Parmi les découvertes pour le rédacteur de ce billet, le logiciel CDex, un convertisseur de format audio qui offre un bon complément au désormais classique audacity. Même s’il manque la version Mac de ce bel outil… une fois n’est pas coutume.

Le mot de la semaine: Logiciel Libre

Les logiciels dits « libres », à ne pas confondre avec « gratuits », sont des programmes conçus par des individuels ou des groupes de personnes qui autorisent ensuite toute modification du « code source » du programme et le partage du logiciel. En anglais, on les appelle « Open Source Software ».

Les autres programmes sont généralement appelés « logiciels propriétaires », fabriqués par des entreprises qui les commercialisent ou les offrent en téléchargement gratuit mais dont ils restent les seuls possesseurs du code source. Par exemple, Windows, de Microsoft, est un logiciel propriétaire, car même si vous achetez une version de ce système d’exploitation avec votre ordinateur, vous n’avez pas le droit de modifier le programme, de l’installer sur un autre ordinateur ou de le partager avec une autre personne (cela serait du piratage).

Par opposition, Linux, de plus en plus connu (c’est celui avec le pingouin), est un système d’exploitation libre, tout à chacun peut modifier le code source et créer sa propre version de Linux. Quand vous téléchargez un logiciel libre et que vous le donnez à une autre personne, ce n’est pas du piratage, c’est appelé du partage.

Les conditions d’utilisation des logiciels libres sont définies par la General Public Licence, du groupe appelé GNU (voir Le Projet GNU).

Un logiciel est « libre » si il vérifie ces quatre règles:

  • Vous avez la liberté de l’exécuter comme vous le voulez.
  • Vous avez la liberté de modifier le programme afin qu’il corresponde mieux à vos besoins (dans la pratique, pouvoir accéder au code source).
  • Vous disposez de la liberté d’en redistribuer des copies.
  • Vous avez la liberté de distribuer des versions modifiées du programme, afin que la communauté puisse bénéficier de vos améliorations.

II est donc clair que les logiciels libres sont au coeur du projet de classe numérique, ils permettent une distribution des programmes nécessaires à l’ensemble des élèves, qui n’ont que l’investissement financier de l’ordinateur à réaliser. Une liste importante des logiciels libres disponibles en français (ou en anglais) se trouve ici. Voir aussi la liste des logiciels utilisés en classe numérique au LFM.

Quelques liens:

La Free Software Foudation Europe, une association a but non-lucratif dédiée à la promotion des logiciels libres.

L’association April, qui a pour but de promouvoir et défendre le logiciel libre.

Le site Framasoft, indispensable pour tout comprendre sur le libre et qui possède une base de données de centaines de logiciels libres.

LibreOffice, indispensable.

Le logiciel libre en éducation