Arrêt sur site: Eduscol – Maths

Eduscol, le site du Ministère de l’Éducation Nationale dirigé aux professionnels de l’éducation, contient des sites disciplinaires qu’il est recommandé de visiter régulièrement. On y trouve les programmes officiels par matières, les documents d’accompagnement, et quantité d’informations relatives à chaque discipline. Une vraie mine à explorer sans retenue !

Ce mois-ci, regardons de plus près le site disciplinaire Mathématiques d’Eduscol. On y trouve un moteur de recherche concernant les activités TUIC en mathématiques (ainsi qu’une base de donnée d’activités proposées par les académies), la lettre TicEdu Mathématiques, un article sur la dernière version de Geogebra, sur l’utilisation du TBI en cours de mathématiques ou encore l’utilisation d’un ENT (Environnement Numérique de Travail) en mathématiques (ci-dessous)

Mots dans les nuages

Proposer une page de garde originale dans une présentation qui reprend les mots les plus utilisés ? Fabriquer à partir de mots clefs un nuage de mots ? C’est ce que réalise en quelques secondes le site wordle.net. très simple d’utilisation. Des modèles de nuages de mots vous sont proposés et vous pouvez les modifier à l’envie en faisant varier orientation des mots, couleurs, police et forme du nuage. Pour obtenir le mot, sélectionner dans le menu « Create ».

Il suffit alors par exemple de rentrer l’adresse du blog ou site internet à partir duquel on souhaite effectuer le nuage de mot. On peut également entrer une liste de mots clefs. Si vous souhaitez faire appraître des expressions composées de plusieurs mots, il faudra écrire l’expression en remplaçant les espaces entre les mots par des tirets ou des points. L’excellent blog « L’atelier de l’Astrolable » propose un tutoriel efficace pour plus d’informations.

Je ne résiste pas à vous présenter des nuages obtenus en quelques secondes en entrant l’adresse internet su site du journal Le Monde en date du 4 mars.

Et pour le plaisir des formes, quelques propositions pour classes numériques.net

A vous de jouer !

Arrêt sur site : Framasoft

« La route est longue, mais la voie est libre ». « Issu du monde éducatif, Framasoft est un réseau de sites web collaboratifs à géométrie variable dont le dénominateur commun est le logiciel libre. Il vise à diffuser le logiciel libre et à le faire connaître auprès du plus large public » (source: page d’accueil du site Framasoft).

Framasoft est aujourd’hui l’une des principales ressources  francophones concernant le logiciel libre (voir le Mot de la semaine sur ce sujet). Ce site permet de trouver d’innombrables informations pour ceux qui souhaitent remplacer leurs logiciels propriétaires par des logiciels libres. Aussi, on y trouve un grand nombre d’informations sur le système d’exploitation Linux, le concurrent  libre de Windows de Microsoft. Le site a été créé fin 2001.

Au fil des pages de ce site, on y trouve un annuaire contenant des centaines de logiciels libres de tous types, ainsi que des dizaines de tutoriels concernant certains de ces logiciels (disponibles en téléchargement).

Le mot de la semaine : embed

Une fois n’est pas coutume, un mot anglais est utilisé pour désigner un acte numérique. Embed donc, intégrer en français. Le problème est connu de tous les concepteurs de présentation de type powerpoint, de blogs ou de site personnel. Comment intégrer une video dans son site, surtout quand cette vidéo est hébergée par des sites comme youtube?

Une première solution consiste à aspirer la video puis à l’intégrer dans sa présentation : les problèmes commencent alors. Problème de format de la video, problème du lecteur intégrer dans le logiciel de présentation, problème de compatibilité des versions des logiciels utilisés pour la fabrication puis pour la lecture de la présentation.

L’amélioration des débits et le développement des réseaux sociaux permettent aujourd’hui non pas d’insérer une vidéo dans une présentation mais de l’intégrer à partir d’un lien récupérable sur le serveur qui héberge cette video. Sur youtube, on trouve ce mien en cliquant sur partager. Il ne reste plus qu’à reporter ce lien dans la présentation ou le blog. De plus en plus de logiciel propose d’ailleurs une icône « intégrer une vidéo ».

Avantage : la présentation de type powerpoint n’est pas alourdie en poids par une vidéo et on n’a pas à se soucier de l’envoi de cette vidéo en pièce jointe lors d’un envoi par mail par exemple de cette présentation.

Bémol : on devient dépendant de la connexion internet.

Classe numérique : un projet de développement durable ?

Jamais facile cette leçon introductive sur le développement durable pour les élèves de seconde qui n’ont pas bénéficié du nouveau programme de collège et du cours de 5ème sur cette notion. Alors pour passer de la théorie des 3 conditions du développement durable et faire prendre conscience qu’il s’agit d’un équilibre et d’une tension permanente entre 3 piliers, j’ai proposé aux élèves de réfléchir en quoi le projet de seconde numérique pouvait relever du développement durable en relevant leurs arguments dans un tableau à double entrée : les trois piliers d’une part en colonne, les arguments prouvant la dimension durable, mais aussi leurs limites en ligne. Par des flèches, lors de la mise en commun, nous avons montré les points de tensions ou d’équilibre… Un moment intéressant, notamment par les discussions entre élèves.

Le résultat en ligne ici.

 

Pour prolonger ce travail par un Devoir Maison, et pour travailler les compétences de réalisation d’une présentation type power point (aussi bien dans le fond que dans la forme), j’ai proposé aux élèves le travail suivant :

1. Choisir et présenter un projet de développement de leur choix (2 à 4 diapositives)
2. Montrer en quoi ce projet satisfait ou non les 3 piliers du développement durable (3 diapositives)
3. Insister sur les points de tension (1 à 3 diapositives)
4. Proposer une ou deux améliorations pour mieux assurer la dimension durable du projet (1 à 2 diapositives)
5. Proposer les schémas des 3 cercles du développement durable en l’adaptant au projet présenté. (1 diapositive)